Cultura

Cuisine française et cuisine portugaise: 15 équivalences

S’il y a bien une chose que je ne comprends pas ce sont les français qui s’installent au Portugal en souhaitant retrouver les produits et services français. De nombreuses personnes souhaitent retrouver au Portugal: un supermarché français, une école française, un restau français, une boulangerie française, une esthéticienne française, un coiffeur français, la télévision française, un coach de sport français, des amis français … De vous à moi, si vous voulez ça, il faut habiter en France! Si vous venez vivre au Portugal, c’est pour vivre « à la portugaise ». Ce n’est pas le pays qui doit s’adapter à vous mais vous qui devez vous adapter au pays. Alors oui, au début ce n’est pas simple et vous serez parfois perdu et déboussolé. Mais, petit à petit, vous y arriverez! J’ai donc décidé dans cet article de vous montrer que l’adaptation est possible et même facile pour certaines choses. En effet, au niveau culinaire, la cuisine portugaise offre certaines équivalences à vos habituels petits plaisirs français. Alors, au lieu de chercher à manger français, testez ces équivalences portugaises!

1. Flan pâtissier vs Pastel de nata 

Hummmm … vous savez la bonne part de flan pâtissier que vous preniez pour votre goûter en France?  Eh bien, au Portugal, c’est fini! Mais alors, avec quoi allez-vous régaler votre estomac au goûter maintenant que vous êtes ici au Portugal ? 

La réponse est finalement assez simple car un homologue au flan pâtissier français est une célébrité de la cuisine portugaise. Je vous parle bien évidemment du « Pastel de nata » ! Avec ses faux airs de flan pâtissier, ce petit en-cas ravira vos papilles et deviendra rapidement une de vos douceurs portugaises favorites. L’essayer c’est l’adopter. Difficile d’y résister, croyez-moi!

Flan pâtissier (en haut) vs Pastel de nata (en bas).

2. Baguette vs Pains portugais

On va maintenant toucher une corde sensible: la fameuse baguette! Celle que les français aiment tant ! Comment vivre sans ? Encore pire: un français peut-il vivre sans baguette? 

Vous savez quoi? J’ai une bonne nouvelle. Les portugais, eux aussi, adorent le pain. Mais, nous sommes au Portugal, il faudra donc adopter de nouvelles habitudes de consommation aussi pour le pain car je préfère vous le dire, ici, vous ne trouverez pas de baguettes dans les boulangeries.  Enfin … vous en trouverez si vous allez dans une boulangerie française au Portugal, mais ce n’est pas le but du jeu, n’est-ce pas ? 

Au Portugal, il y a tout un tas de sortes de pain différents, des plus traditionnels aux plus originaux (à base de fruits rouges, de caroube, de betterave, etc). Les sortes de pains proposés varient pas mal d’une région à une autre. Ils sont, la plupart du temps, proposés en pain individuel. Mes petits chouchou en termes de pains sont le Broa (un pain de mais) et le Pão da avó (qui veut dire « le pain de la grand-mère »). Et vous? Quel est votre pain portugais préféré? 

Baguette (en haut) vs Pains portugais (en bas). 

3. Crêpe vs Tripa 

Ah oui ! Les crêpes! Les fameuses crêpes, que nous français, on aime tellement ! Que vous soyez bretons ou non, franchement, qui n’aime pas les crêpes ? Mais alors, comment vivre sans crêpes au Portugal ?

Eh bien, j’ai la solution! Non, non, je ne vais pas vous parlez d’aller dans une crêperie française au Portugal mais plutôt de consommer local avec la « crêpe portugaise » : la « tripa ». Rassurez-vous, ce ne sont pas des tripes mais une sorte de crêpe épaisse peu cuite. On la garnit comme une crêpe avec du sucre, du Nutella, de la confiture ou de la cannelle… mais la garniture traditionnelle est à base d’œufs et de sucre. Ça peut paraître un peu écoeurant mais de nombreux desserts sont à base d’oeufs et de sucre au Portugal et ce n’est pas mauvais. La tripa ne se trouve pas partout au Portugal puisque c’est une spécialité d’Aveiro, au centre du Portugal donc on la trouve principalement dans cette région. Je vous conseille vivement de tester ce petit en-cas typiquement portugais. 

Crêpe (à gauche) vs Tripa (à droite).

4. Parisien vs Bifana & Prego

Qui d’entre vous n’a jamais mangé un petit sandwich jambon-beurre sur le pouce entre midi et deux? Vous savez celui qu’on appelle le « Parisien » et qu’on trouve dans toutes les boulangeries en France. 

Au Portugal, pas de « Parisien » mais deux sandwichs incontournables: le bifana et le prego. La différence entre les deux est la viande utilisée.  

  • Le bifana : un steak de porc dans du pain. Tellement populaire au Portugal que pendant de nombreuses années, le géant du fast food Mc Donald’s proposait le Mc Bifana dans les Mc Donald’s portugais.
  • Le prego : un steak de bœuf dans du pain.

Le Parisien (en haut), le Bifana (au milieu), le Prego (en bas).

5. Poulet rôti vs Frango churrasco 

Fini le poulet rôti du dimanche que vous achetiez déjà rôti sur le marché ou que vous faisiez vous-même dans votre four.

À partir d’aujourd’hui, ce sera « Frango no churrasco » (poulet grillé au barbecue). Au Portugal, le barbecue ce n’est pas qu’en été mais toute l’année, une véritable religion! Pour moi, le poulet grillé au Portugal c’est le meilleur poulet du monde (je précise que je n’ai pas été soudouyée pour écrire ça 🙂 ). J’en raffole tellement que j’en mange au moins un par semaine, rassurez-moi, je ne suis pas la seule?

Poulet rôti (en haut) vs Frango Churrasco (en bas).

6. Pot au feu vs Cozido à portuguesa

Pour ceux qui aiment les plats familiaux français, vous serez heureux ici au Portugal car la cuisine portugaise offre de nombreux plats généreux et familiaux. Alors bien sûr, vous ne trouverez pas votre habituel pot au feu mais vous pourrez tester son alter ego: le « Cozido à Portuguesa ».

Le « Cozido à Portuguesa » est l’un des principaux plats traditionnels du Portugal. On y trouve du bœuf, du veau, du porc, des saucisses portugaises : farinheira, chorizo, morcela et des légumes : chou, carottes, navets, pommes de terre. Un petit conseil, mieux vaut avoir faim, c’est copieux!

Pour ceux qui ont des talents de chef cuisinier, je vous mets ici le lien de la recette du « Cozido à Portuguesa ». À vos fourneaux! (et n’hésitez pas à partager le résultat en photo sur le groupe facebook « Amoureux du Portugal ». J’ai hâte de voir!).

Pot au feu (en haut) vs Cozido à portuguesa (en bas).

7. Croque Monsieur vs Francesinha

On a tous déjà commandé au moins une fois dans sa vie un croque monsieur dans une brasserie française. C’est la base ! Mais au Portugal, pas question d’en manger!

Au Portugal, ce qui s’en rapproche le plus c’est la fameuse francesinha (qui signifie « la petite française »), une version TRÈS gourmande du croque-monsieur. La francesinha est composée de pain, de jambon, de linguiça (saucisse portugaise), de boeuf, de fromage, sans oublier une épaisse couche de sauce. Très léger, n’est-ce pas? Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de ce plat portugais et comprendre pourquoi il s’appelle « la petite française » je vous invite à lire l’article sur la gastronomie portugaise. 

Croque Monsieur (en haut) vs Francesinha (en bas).

8. Camembert vs Queijo da Serra

Passons aux choses sérieuses! Votre camembert! Celui que certains aiment coulant alors que d’autres l’aiment plus sec. Celui qui, avec la baguette, est un symbole français.  Vivre sans, parait presque impossible! 

Vous êtes maintenant au Portugal et il est tant de dire: « Au revoir cher Camembert ». Au Portugal, le roi des fromages est le « Queijo da Serra », un fromage au lait de brebis de la Serra da Estrela. Comme son homologue français, il est adoré des portugais, et peut être coulant ou sec. Si vous le choisissez « amanteigado »  (traduction: « comme du beurre »), il sera coulant, et si vous le choisissez « curado », la pâte sera plus dure.

Camembert (en haut) vs Queija da Serra (en bas).

9. Paella vs Arroz de Marisco

Bon, vous allez me dire: « Anne-Sophie, la paella n’est pas un plat français » mais soyons honnêtes, en France on adore la paella et on en a tous déjà mangé entre amis (ou je suis la seule à le faire?!?). 

Dans la cuisine portugaise, pas de paella mais vous trouverez un équivalent délicieux: « l’ arroz de marisco » (qui signifie « le riz aux crustacés »). Ce plat se compose de riz, moules, crevettes, gambas, poissons, coriandre … La principale différence avec la paella est que l’arroz de marisco est beaucoup plus humide qu’une paella et ne comprend pas de poulet et de chorizo. 

Paella (en haut) vs Arroz de Marisco (en bas). 

10. Beignet vs Bola de Berlim

On a tous déjà acheté en France un bon petit beignet sableux à un vendeur ambulant criant sur la plage.

Au Portugal, adoptez de nouvelles habitudes! Sur les plages portugaises, vous retrouverez les mêmes vendeurs qu’en France criant « bolaaaassss de Berlimmmm » (boules de Berlin). Vous vous demandez sûrement: « Pourquoi un tel nom pour cette pâtisserie bien ancrée dans la cuisine portugaise? ». 

La bola de Berlim est une recette apportée par des familles judéo-allemandes qui étaient venues trouver refuge au Portugal durant la seconde guerre mondiale. Initialement, la bola de Berlim est une sorte de beignet fourré à la confiture de fruits rouges. Le Portugal l’a adaptée pour en faire une bola de Berlim fourrée de crème à base d’œufs et de sucre (la même que celle dont je vous parlais un peu plus tôt pour garnir les tripas).

Beignet (à gauche) vs Bola de Berlim (à droite).

11. Poisson en papillote & Poisson grillé

Pour le poisson, c’est le même sort que le poulet dont je vous parlais un peu plus tôt. Fini le poisson en papillote au four du vendredi que vous mangiez en France.

Au Portugal, le poisson bien frais est grillé au barbecue et c’est un pur délice !

Daurade en papillote au four (en haut) vs Daurade grillée au bbq (en bas). 

12. Riz au lait vs Arroz doce

Parlons un peu dessert avec le pot de riz au lait que vous adoriez prendre en fin de repas chez vous. Au Portugal, quelle petite note sucrée va bien pouvoir ravir vos papilles? Bon! Vous avez de la chance car un des desserts les plus consommés au Portugal est justement un dessert identique au riz au lait français. Il s’agit de l’ « arroz doce » (qu’on traduirait par le « riz sucré »).

Par contre, vous êtes au Portugal ! Et dans la cuisine portugaise, pour les desserts, deux ingrédients sont très souvent présents. Vous savez lesquelles? Il s’agit des œufs et la cannelle ! Et justement, l’« arroz doce » est souvent soupoudré généreusement de cette épice. Pour ma part, j’en raffole donc cela ne me pose aucun problème mais je sais que c’est une épice assez forte et que certaines personnes ne l’apprécient pas trop. 

Riz au lait (à gauche) vs Arroz doce (à droite). 

13. Petit Beurre vs Bolacha de Maria

En France, le « petit beurre » c’est probablement LE biscuit qu’on mange de génération en génération. Le biscuit qu’on a tous eu dans nos boites à goûter à l’école. Mais, une fois installé au Portugal, qu’allez-vous donner à grignoter à vos petites têtes blondes?

Quelle question! Son homologue portugais bien évidemment: le « Bolacha de Maria » (dont la traduction serait « biscuit de Maria »). Le « Bolacha de Maria » est le biscuit que tous les portugais ont dans leur placard et vous en trouverez dans tous les supermarchés et supérettes du coin ! Mais, vous savez quoi? En réalité, ce biscuit n’est pas vraiment portugais. Oui, oui! Je vous assure! Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de ce biscuit et pourquoi il est pour une certaine « Maria », je vous invite à jeter un coup d’oeil à l’article sur la gastronomie portugaise.  

Petit beurre (en haut) vs Bolacha de Maria (en bas). 

14. Cassoulet vs Feijoada à portuguesa

Comme pour le pot au feu dont je vous parlais un peu plus tôt, vous ne trouverez pas de cassoulet non plus au Portugal. Mais, pas de panique, ce célèbre plat français a son équivalent dans la cuisine portugaise.

Ainsi, si une envie pressante de cassoulet vous vient alors que vous vivez au Portugal (oui, oui, j’ai souvent rencontré des gens ayant une envie pressante de cassoulet 🙂 ), alors jetez-vous sur une bonne « Feijoada ». Ce plat est très populaire au Brésil et au Portugal. Il est composé de porc et d’haricots noirs (feijão en portugais qui explique le nom du plat). Je vous partage ici la recette si vous voulez réaliser ce plat chez vous. 

Cassoulet (à gauche) vs Feijoada (à droite). 

15. Pastis vs Porto 

Le petit jaune c’est fini!  Pas de Pastis au Portugal pour l’apéro!

Au pays de Pessoa, si vous voulez prendre l’apéro ce sera évidemment un bon verre de Porto. Qu’il soit blanc, rouge, jeune, vieux, différents Porto existent et vous aurez le temps de les tester.  Un autre apéro plus méconnu est servi au Portugal, il s’agit du Moscatel dont je vous ai récemment parlé sur le Instagram « Vivre.au.Portugal ». Le moscatel est un vin blanc doux sucré qu’on trouve principalement dans la région de Setubal.

Pastis (à gauche) vs Porto (à droite). 

En conclusion

Même si on trouve des similitudes, la cuisine portugaise est évidemment différente de celle en France. Vivre au Portugal c’est donc faire face à différents changements. D’ailleurs, pour retrouver ceux auxquels vous serez confrontés, je vous invite à lire mon article: «La vie portugaise: 30 petites choses de la vie quotidienne au Portugal».

Parmi les produits et plats « français » que j’ai cités dans l’article, évidemment certains se trouvent au Portugal mais d’après moi si on va dans un autre pays ce n’est pas pour consommer français.

Et si vous êtes un peu nostalgique de la France, prenez un billet d’avion, mangez-y un bon camembert et une baguette et revenez ensuite au Portugal pour consommer portugais 🙂

Êtes-vous prêt à changer vos petites habitudes et vous adapter à la vie et à la cuisine portugaise? 

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton «J’aime» ci-dessous. Et n’oubliez pas de nous retrouver sur nos réseaux sociaux: notre groupe Facebook «Amoureux du Portugal», notre page Facebook «Vivre au Portugal» et notre Instagram «Vivre au Portugal».



Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.